vendredi 25 août 2017

Nil







Auteur : Lynne Matson
Editions : Pocket Jeunesse
Genre : Aventure, Young adult
Pages : 464
Prix : 17€90


Trilogie













                      Comment s’échapper d’une île qui n’existe pas ?                                                
 Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil.
Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur l’île …
Il n’y en a qu’une par jour. Une seule personne peut l’emprunter. Pire encore, les adolescents n’ont qu’un an pour s’échapper. Sinon, c’est la mort.
Le compte à rebours a déjà commencé…





Mon avis :

Durant l’été, nous rêvons tous d’une île paradisiaque : sable fin et chaud sous nos pieds, une eau bleue turquoise où nagent tortues et poissons colorés, des cocotiers à perte de vue… Seulement, cette magnifique île, en apparence, peut être source de danger et provoquer votre mort !

C’est comme ceci que Lynne Matson nous présente Nil. Un endroit sublime et imaginaire où vivent des adolescents arrivés par hasard grâce ou plutôt à cause de mystérieuses portes. Le cadre est idyllique mais la réalité en est tout autre.

Nous suivons le commencement de l’aventure de Charley et prenons celle de Thad en cours. Charley est la dernière arrivée sur le camp, nous découvrons donc avec elle les travers de Nil et sa dure loi : 365 jours pour trouver une porte sinon c’est la mort. Mais le jeu n’est pas si facile : les portes ne suivent en apparence aucun règlement et apparaissent comme bon leur semble.

Le personnage de Thad est très protecteur, on se sent forcément en sécurité à son côté ce qui fait inévitablement chavirer Charley. Mais cette protection est en faite très superficielle car le plus fort c’est Nil. 

En effet, les portes ne font pas uniquement traverser des humains… tous les animaux ou choses à sangs chauds peuvent arriver sur Nil ou y repartir. Sans compter les tremblements de terre, les mystérieuses gravures aux quatre coins de l’île… Une chose est sûre : ces ados n’ont pas le temps de s’ennuyer !

Le temps est une notion centrale dans ce roman. Les jours s’égrènent petits à petits et la mort approche à grands pas. Cela donne une dimension encore plus angoissante de l’île. Le but étant de repartir le plus rapidement.

Ce livre est destiné à un public plutôt jeune : entre 12-16 ans. Même si cela fait longtemps que j’ai dépassé cet âge, j’ai pris tout de même du plaisir à rentrer dans cet univers même si j’aurais aimé plus d’aventures, de rebondissements surprenants et de palpitations.


"Sur Nil nous venons, de Nil certains s'en vont, d'autres comme moi resteront. L'horloge ne s'arrête pas, notre temps s'écoule à grands pas, et Nil fera ce qui lui plaira."


1 commentaire:

  1. Je ne connaissais pas ce livre mais il m'a l'air pas mal du tout.

    RépondreSupprimer